27/02 à 17h, Réunion de la commission animations

Pour participer, outils, trames d’organisation vous sont expliquées puis décidons ensemble du programme à venir.

lecture

Des idées, des envies, des propositions sur ce qu’on pourrait organiser au café, ou en dehors ?

Pas d’idée, mais la possibilité de participer, sur l’organisation, la communication, la mise en place, l’accueil, etc. ??

Envie de faire le lien avec d’autres assos ou structures sur des temps collectifs ???

Venez participer et proposer lors de ce temps dédié pour organiser ensemble la vie du CdP !!

 

Advertisements

11/02 à 14h, Les motivé-e-s! sont invité-e-s à la commission animations

Le programme d’animation du CdP est participatif, et tou(te)s sont invité(e)s à participer

Baleti

Des idées, des envies, des propositions sur ce qu’on pourrait organiser au café, ou en dehors ?

Pas d’idée, mais la possibilité de participer, sur l’organisation, la communication, la mise en place, l’accueil, etc. ??

Envie de faire le lien avec d’autres assos ou structures sur des temps collectifs ???

Venez participer et proposer lors de ce temps dédié pour organiser ensemble la vie du CdP !!

14/01 à 14h, Réunion de la commission animations

Le programme d’animation du CdP est participatif, et tou(te)s sont invités à proposer !

Faites de la musique, avec le champ des possibles à Sigean !

Des idées, des envies, des propositions sur ce qu’on pourrait organiser au café, ou en dehors ?

Pas d’idée, mais la possibilité de participer, sur l’organisation, la communication, la mise en place, l’accueil, etc. ??

Envie de faire le lien avec d’autres assos ou structures sur des temps collectifs ???

Venez participer et proposer lors de ce temps dédié pour organiser ensemble la vie du CdP !!

Nous vous attendons nombreux.

Pensez à réserver votre repas, si vous souhaitez manger avant la discussion, en laissant un message au 09 50 07 56 21.

22/08 à 20h30 : Café Patrimoine : Mémoire de pierres

Diaporama sur la Pierre Sèche, réalisé par Marc Pala (commentaires) et Robert Masquet (photographies).

CapitelleLa pierre est l’élément le plus commun de notre territoire, elle affleure partout jusque dans les noms rugueux de “garrigue” et de “Corbières ” dont les racines oronymiques GaR et CoR (b) sont attachées à l’idée de rocher. La pierre fait le lien, entre les époques, entre l’homme et son milieu. Même sèche, pierre essuyte, elle demeure un incomparable liant.

L’architecture en pierre sèche, dont la capitelle est un des plus remarquables fleurons, s’est transmise et développée dans un contexte de colonisation des terres extrêmes. C’est une architecture d’autosuffisance, un art de la nécessité, qui a puisé sur place dans un matériau abondant et gratuit, mis en forme par une main d’oeuvre familiale pas encore obsédée par le temps ni le rendement mais ne ménageant ni sa sueur, ni sa patience. Fruit de constructeurs anonymes, elle constitue, par la simplicité des matériaux employés, tirés du milieu environnant, un patrimoine discret, non monumental, humble et populaire.

L’harmonie, la beauté des paysages lithiques résultent d’une succession d’initiatives et d’accords longuement muris entre l’homme et son milieu. Cette étroite collaboration a permis de hisser, ce qui n’était qu’un lieu, au rang de paysage. La cabane fut le creuset intime où s’élabora cette féconde cohabitation car elle est un microcosme, un concentré de tout le reste.

L’architecture vernaculaire par la pérénité des modes de construction qu’elle véhicule n’a ni âge, ni patrie. Elle est partout représentée, de l’Irlande aux rivages méditerranéens, depuis le Néolithique jusqu’à l’orée du siècle dernier.

Ven.13, 18h30 “Une vie de Grand Rhinolophe” – café des possibles

Chv souris n&b pr blog

Café Nature Vendredi 13/2  –  18h30

Film animalier sur la vie des chauves souris (40 mn)

présenté  par Pascal Médard,

naturaliste & spécialiste de la  biodiversité en zone méditerranéenne

Il y a au cœur de la Camargue une fabuleuse colonie de Grands Rhinolophes. Cette espèce de chauves-souris est l’une des plus expressives. Véritable petit clown doté des toutes dernières technologies biologiques, le Grand-Rhinolophe est aussi rare que mystérieux. “Une vie de Grand Rhinolophe” est une invitation à partager la vie d’une jeune femelle et de sa mère pour le meilleur et pour le pire. Pascal Médard animera un débat sur la gestion du territoire en respect avec la biodiversité où chacun peut apporter son expérience et échanger à ce sujet.

Le café est ouvert jeudi et vendredi soirs + vendredi midi. Résa repas sur le 09 50 07 56 21

Affiche FILM Chve souris 13_2 SIGEAN JPEG

* * * * * * * * * * * * * * * * * La semaine suivante * * * * * * * * * * * * * * * * * *

« Café Ludique » jeudi 19/2 début de soirée Jeux de carte, de société, de rôles…. Venez seul ou entre amis jouer au Café des Possibles Nous vous attendons nombreux. Pensez à réserver votre repas, si vous souhaitez manger après la discussion, en laissant un message au 09 50 07 56 21   spiruline val de dagnespiruline val de dagne2

« Café paysan »  le vendredi 20/2, 18 heures                                        Rencontre mensuelle du Groupement d’achat “Garrigues” pour présenter la démarche aux nouvelles personnes, discuter du fonctionnement, choisir des produits, organiser des commandes, échanger dans la joie et la convivialité, etc. Rencontre de producteurs et / ou dégustation de produits. Avec la présence d’ Emmanuel Rousseau, producteur de spiruline en Val de Dagne

Stage de design en permaculture et agroforesterie avec Franck Nathié (Septembre 2013)

En septembre 2013, le Champ des Possibles en partenariat avec l’association La Forêt Nourricière, accueillait aux Jardins de la Fount et du Pech un stage de six jours portant sur le design en permaculture et l’agroforesterie.

Franck Nathié, chercheur et animateur spécialiste du sujet a abordé avec la quinzaine de participants : la gestion et le captage de l’eau, la phytosociologie, le sol et les stratégies de production autour de l’arboriculture. Couplant théorie et pratique, ils ont ensemble notamment élaboré une proposition de design pour les espaces agroforestiers des Jardins de la Fount et tracé l’emplacement des baissières en prévision des plantations d’arbres fruitiers.

Association La Forêt Nourricière : http://www.foretscomestibles.com/

Journée insectes aux Jardins de la Fount avec Stéphanie

Le 22 juin 2013, la journée insectes organisées aux Jardins de la Fount a réuni plus de vingt participants autour de Stéphanie et de son astucieux Carabus : une camionnette aux allures de sauterelle, sorte de laboratoire d’observation ambulant, renfermant de nombreux spécimens, des microscopes, des puzzles 3D géants et bien d’autres trésors pour les curieux de cette vie riche en diversité qui s’active dans les herbes folles et au potager. Aux commandes de ce drôle de véhicule : Stéphanie, une passionnée aux connaissances pointues qui a captivé enfants et adultes tout au long de la journée.

Après une approche théorique autour des microscopes et autres coccinelles en peluches, chacun est parti à la recherche des petites bêtes du jardin, capturées le temps d’une identification avant d’être relâchées.

L’observation a permis d’établir un bilan des nuisibles présents au potager, et de retenir quelques conseils pour réduire leur population dans le respect de l’environnement, ainsi que pour attirer les alliés du jardinier : pollinisateurs et autres auxiliaires. Les participants ont notamment installé une maison à insectes.

Stéphanie DUBOIS – Insectes et Nature
04.68.80.96.93 / 06.81.44.84.70
i.carabus@orange.fr

La naissance du projet

A l’origine du projet : des jardins, un collectif paysan et un rêve du dragon.

A l’initiative de Laurence Carretero, maraîchère à Sigean souhaitant ouvrir son lieu de production à un projet collectif, une rencontre rassemble un petit groupe d’intéressés en février 2013.

C’est ainsi qu’un collectif se forme aux Jardins de la Fount et trace, à l’aide de trois intervenants spécialisés en design en permaculture et en gestion de projet collectif (méthode rêve du dragon), un plan d’aménagement du lieu. Depuis les zones de vie aux espaces laissés sauvages, depuis l’observation des vents dominants à la nature des sols, un maximum d’informations est listé et pris en compte.

Il ressort dès lors l’envie de porter un message d’exemple reproductible et d’ouvrir un café ou relais associatif qui fera le lien entre producteurs et consommateurs, paysans et citoyens, afin de sensibiliser le plus grand nombre au respect de l’environnement, à l’écologie, à la souveraineté alimentaire

L’idée gagne la population et bientôt, des citoyens se joignent au projet et fondent, en juillet 2013, l’association Le Champ des Possibles.

Depuis, animations, stages et chantiers participatifs organisés régulièrement favorisent partage et échanges de savoirs et savoir-faire dans une ambiance conviviale et solidaire.

Permaculture et transition en pays catalan : http://ptepc.blogspot.fr/